/news/society
Navigation

Offensive pour attirer plus de préposés aux bénéficiaires

Préposée aux bénéficiaires au CHSLD de Charlesbourg depuis 2011, Florence Rehema est heureuse d'apprendre que de nouveaux préposés devraient arriver en renfort cet été. "On en a vraiment besoin pour donner plus de temps aux résidents", a-t-elle indiqué.
Photo Elisa Cloutier Préposée aux bénéficiaires au CHSLD de Charlesbourg depuis 2011, Florence Rehema est heureuse d'apprendre que de nouveaux préposés devraient arriver en renfort cet été. "On en a vraiment besoin pour donner plus de temps aux résidents", a-t-elle indiqué.

Coup d'oeil sur cet article

 Une nouvelle formation rémunérée visant à attirer plus de préposés aux bénéficiaires au CIUSSS de la Capitale-Nationale contribuera « assurément » à diminuer les heures supplémentaires obligatoires. 

 Alors que le CISSS des Laurentides a récemment annoncé la fin des heures supplémentaires obligatoires (TSO) pour tous ses préposés aux bénéficiaires, le CIUSSS de la Capitale-Nationale affirme pour sa part que le TSO demeurera une « mesure exceptionnelle ». « Si la sécurité des résidents est mise en danger, c’est clair qu’on doit demander à des préposés de rester jusqu’à ce qu’on trouve une solution », a affirmé France Goudreault, directrice des ressources humaines du CIUSSS de la Capitale-Nationale, en marge de l’annonce d’une nouvelle formation de préposés aux bénéficiaires offerte par le centre de formation professionnelle Fierbourg. 

Ce programme d’une durée de près de huit mois offrira plus 75% de la formation directement en CHSLD. Les élèves travailleront ainsi avec les équipes de soins, tout au long de leurs apprentissages. Un travail pour lequel ils recevront une rémunération de 15 000$.

 Avec cette nouvelle offensive pour contrer la pénurie de main-d’œuvre, le CIUSSS espère attirer au moins 125 nouveaux préposés aux bénéficiaires dès la première cohorte, le mois prochain. 

 2300 postes permanents 

 De plus, Mme Goudreault a annoncé que tous les élèves qui compléteront la formation professionnelle obtiendront automatiquement un poste permanent. D’ailleurs, les 2300 préposés aux bénéficiaires du CIUSSS de la Capitale-Nationale sont tous en voie d’obtenir leur statut « permanent » au cours de l’année. Ces nouveaux postes représentent un investissement de près de 1,5 M$. 

 « En formant plusieurs préposés et en offrant des postes à tous nos préposés aux bénéficiaires, ces mesures vont inévitablement réduire la charge de travail et les heures supplémentaires, c’est très clair », a indiqué Mme Goudreault. « Dès le mois de mai [lorsque les élèves de la première cohorte arriveront à leur portion pratique], nous réduirons la pression sur les équipes », a-t-elle assuré. 

 Actuellement, le CIUSSS de la Capitale-Nationale estime avoir un manque à gagner de près de 300 préposés aux bénéficiaires.