/news/currentevents
Navigation

Opération antidrogue: la police cible un influent membre des Hells Angels

Coup d'oeil sur cet article

L’un des plus influents Hells Angel du Québec se retrouve dans la mire des policiers au cœur d’une vaste enquête antidrogue.

David Lefebvre est l’un des suspects ciblés par une série de perquisitions menées jeudi matin dans la région montréalaise, sur la couronne nord et en Montérégie, a appris Le Journal.   

Selon nos informations, un condo appartenant au motard de 45 ans, à Sainte-Thérèse, compte parmi les 18 endroits visités par les 130 policiers qui participent à ce blitz de perquisitions depuis le lever du jour.   

  

  

Aucune accusation ne pèse toutefois sur lui. Les policiers ne prévoyaient procéder à aucune arrestation, jeudi, à cette étape de l’enquête, qui porte sur un réseau de trafic de stupéfiants spécialisé dans la vente de cocaïne.   

Deux brigades policières sont responsables de cette opération, soit l’Escouade régionale mixte Rive-Nord et l’Escouade nationale de répression contre le crime organisé (ENRCO).   

La «nouvelle génération»

Selon nos sources, David Lefebvre s’est hissé parmi les plus influents membres en règle des Hells Angels du chapitre de Montréal.   

Il fait partie de la «nouvelle génération» montante des Hells qui ont pris du galon au sein de la bande depuis qu’elle s’est relevée de l’opération SharQc, qui avait entraîné l’incarcération de presque tous ses membres en 2009.    

David Lefebvre avait été libéré en 2014 après s’être reconnu coupable de complot pour meurtre à la suite de son arrestation dans ce coup de filet.    

En juillet 2016, Lefebvre était retourné en prison pour avoir cassé le nez et trois dents à un jeune homme lors d’une dispute sur la Grande-Allée à Québec, un soir où le motard avait aussi assisté à un gala de boxe d’Adonis Stevenson.    

Ce coup de poing lui avait valu une peine de 15 mois et une interdiction de remettre les pieds dans la capitale pendant deux ans.