/news/provincial
Navigation

Québec 21 veut des idées du public pour rentabiliser le Centre Vidéotron

Coup d'oeil sur cet article

Insatisfait de l’utilisation du Centre Vidéotron et du déficit récurrent d’exploitation, le chef de Québec 21 demande à la Ville d’organiser une consultation, cet automne, pour trouver des idées afin de rentabiliser l’amphithéâtre.

Pour une quatrième année consécutive, les élus ont autorisé le remboursement du loyer payé par QMI Spectacles, hier soir, pour l’exercice financier 2018. Un chèque de 2,5 M$ sera expédié au gestionnaire de l’amphithéâtre en raison du déficit d’opération constaté lors d’un audit par la firme Ernst & Young. L’ampleur du déficit demeure confidentielle.

«Ce n’est pas vrai qu’on va continuer d’attendre le retour des Nordiques sans rien faire et se contenter de rembourser 2,5 M$ par année. On a un amphithéâtre, une infrastructure publique, il faut travailler tout le monde ensemble pour trouver des solutions et ajouter des évènements», a déclaré Jean-François Gosselin hier.

Excédé par les critiques de l’opposition, le bras droit de Régis Labeaume, Rémy Normand, a rappelé que la Ville avait réalisé un bénéfice d’exploitation de 600 000$ en 2018, notamment grâce aux revenus de stationnement et aux redevances sur les billets, même si la Ville se prive d’un revenu additionnel potentiel de 2,5 M$.

Une opération «très rentable», dit Normand

«C’est une opération très rentable malgré le fait qu’on ne prend pas de loyer. N’oubliez pas qu’il y avait 33 M$ au départ. On peut en faire, des petits déficits de 2,5 M$, pendant plusieurs années avant d’arriver à 33 M$. C’était ça, le deal, à l’origine. Tout le monde au Canada trouve que c’est le meilleur deal qu’on aurait pu faire», a-t-il répliqué, reprenant les mêmes mots que ceux employés par le maire dans le passé.

M. Labeaume, faut-il le rappeler, s’était toutefois lui-même impatienté, en 2017, disant avoir «hâte que Québecor se mette à faire de l’argent» avec le Centre Vidéotron

«On voudrait que ça tourne un peu plus vite, qu’ils fassent plus d’effort. C’est correct de dire ça comme ça, mais sur le fond, c’est rentable, on a fait 600 000$ en 2018 avec ce deal-là», a réitéré M. Normand lundi, en mêlée de presse avant la séance du conseil de ville. 

En 2018, le Centre Vidéotron a accueilli 91 évènements sportifs et spectacles, pour un total de 812 000 spectateurs. La firme Ernst & Young avait indiqué, en 2010, qu’il faudrait organiser au moins 108 évènements par année afin d’assurer la rentabilité de l’amphithéâtre.