/qubradio
Navigation

Faut-il séparer les rôles de procureur général du Canada et de ministre de la Justice?

Coup d'oeil sur cet article

 Faut-il séparer les rôles de procureur général du Canada et de Ministre de la Justice?  

 Plusieurs croient que oui.        

 Entre autres, la chroniqueuse Josée Legault de passage à l'émission Là haut sur la colline sur QUB radio, qui explique que l'ancienne ministre et procureure, Jody Wilson-Raybould, ne peut invoquer le non-respect de son indépendance judicaire pour justifier sa démission et ses accusations d'ingérence envers le bureau du premier ministre.        

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

 «Dans la mesure où la procureure générale siège au cabinet parce qu'elle est ministre de la Justice et Procureure générale; cela veut dire que son indépendance politique dont elle se réclame à haut cri est seulement partielle. On ne peut pas dire que le procureur général du Canada est indépendant du pouvoir politique lorsqu'il siège au cabinet,» affirme Josée Legault.     

 Écoutez Josée Legault sur QUB radio:        

 Selon le constitutionnaliste Patrick Taillon, tout porte à croire que la séparation des rôles de procureur général et de ministre de la Justice serait réalisable sans avoir à modifier la constitution canadienne.     

 «À priori, j'aurais tendance à dire que cela peut se faire sans procédure, sans négociation avec les provinces,» a-t-il expliqué à Antoine Robitaille.       

 Écoutez Patrick Taillon à QUB radio:    

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions