/news/green
Navigation

Une deuxième carcasse de baleine noire découverte dans le golfe Saint-Laurent

Coup d'oeil sur cet article

La carcasse d’une baleine noire a été aperçue à la dérive dans le golfe Saint-Laurent, jeudi, au nord-est des Îles-de-la-Madeleine. Il s’agit de la deuxième carcasse à être découverte jusqu’ici cette saison, soit en un peu plus de deux semaines. 

Selon Pêches et Océans Canada, des agents des pêches ont pu localiser le mammifère marin et ont installé une étiquette satellitaire afin de le suivre. 

 

Le ministère fédéral a indiqué par communiqué que ses agents évaluent actuellement les solutions visant à récupérer la carcasse et à effectuer sa nécropsie, ce qui permettra de déterminer la ou les causes de son décès. 

Les baleines noires de l’Atlantique Nord sont une espèce considérée en voie de disparition. Leur population serait d’environ 411 individus, selon Baleines en direct, un site web exploité par le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM). 

 

Une première carcasse de baleine noire avait été trouvée plus tôt cette saison, soit le 4 juin. Elle avait été repérée à une cinquantaine de milles nautiques des côtes de la Gaspésie lors d’un vol de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), une agence américaine. 

En 2017, 12 carcasses de baleines noires avaient été trouvées dans le golfe Saint-Laurent. 

Des mesures de protection visant ces mammifères avaient été imposées par Ottawa, lesquelles ont été renouvelées en février dernier, notamment en ce qui a trait à la vitesse des navires circulant dans l’ouest du golfe Saint-Laurent. Des zones ont aussi été interdites à la pêche. 

«Nous nous concentrons sur la prévention de collisions avec des navires et d'[entremêlements]», indique Pêches et Océans Canada sur son site. 

«Pour ce faire, nous gérons la pêche au crabe des neiges et au homard et toute autre pêche à engins fixes non surveillés», ajoute-t-on.